Le petit lexique du bâtiment

Ce n’est pas toujours facile de se retrouver parmi les engins et le matériel de BTP. Voici donc quelques définitions simples qui vous aideront à comprendre le lexique utilisé sur les chantiers.

Un godet

Le godet est une pièce mécanique qui se fixe sur l’extrémité d’un bras mécanique. On le retrouve sur les tractopelles, les mini pelles, les pelleteuses et autres engins de chantier. Cette pièce qui est généralement faite d’acier est amovible. Il peut donc être remplacé en cas d’usure ou interchangé selon les besoins du chantier. Si vous avez besoin de godets, nous vous inviter à consulter trconseil.com.

metier batiment

Le godet sert à remblayer et niveler le sol. Il permet aussi de ramasser les gravats, de trier les déchets et de manipuler les matériaux de construction. Le godet peut également concasser les matériaux. Evidemment, un même godet ne peut pas remplir toutes ces fonctions. Il est donc nécessaire de choisir le type de godet qui s’adapte à la nature des travaux à entreprendre.

Un coupleur

Les engins de chantier se constituent de plusieurs pièces qui doivent donc être rattachées entre elles. Le coupleur fait partie de ces systèmes d’attache. Il permet notamment au godet de se fixer sur le bras de la machine. Il assure la mobilité du godet ou de tout autre accessoire amovible et interchangeable qui vient se fixer sur la machine.

Le coupleur permet à un même accessoire de s’adapter à des engins dont les entraxes sont différents. Un godet concasseur peut ainsi passer d’une grue à une mini pelle, par exemple. Plus simplement, il s’agit d’un élément d’assemblage qui veille à l’adaptabilité des godets.
Une mini-pelle

Il ne s’agit pas d’une petite pelle comme on pourrait le penser mais d’un engin de chantier qui pèse des centaines de kilo. La mini pelle est principalement utilisée pour les travaux d’excavation et de terrassement.

En effet, cet engin sert avant tout à ramasser les gravats. Il permet aussi de creuser des tranchées indispensables à la création d’un réseau d’assainissement ou en prévision de la réalisation des fondations d’un ouvrage. Les capacités d’une mini pelle dépendent du modèle et de la marque mais l’engin peut généralement soulever plusieurs tonnes.

Par ailleurs, la nature des travaux réalisables varie selon le type de godet installé sur la mini pelle. La machine peut aussi bien être utilisée par les professionnels que par les particuliers, à condition de prendre le temps d’assimiler les bases de sa manipulation.

Des chenilles en caoutchouc

La chenille est une bande articulée qui forme une boucle fermée. Elle se situe au bas des engins de chantier, sa fonction étant de répartir uniformément la masse de la machine sur la surface au sol. La chenille en caoutchouc est un accessoire qui préserve la surface de circulation en amortissant efficacement les impacts.

Il faut savoir que les chenilles sont tendues par différentes roues qui se chargent à la fois de les soutenir et de diriger l’axe dans lequel les chenilles avancent, reculent ou tournent.

Une remorque

La remorque est un plateau monté sur des roues que l’on attelle à un véhicule. Il sert au transport routier. On peut ainsi utiliser la remorque en guise de porte-engin. Cela évite de conduire l’engin de chantier sur la voie publique, ce qui permet de gagner du temps sachant que la circulation des engins est strictement encadrée. La remorque peut également être utilisée dans le cadre d’un dépannage. Polyvalent, le plateau permet aussi de déplacer plusieurs véhicules en simultané : voitures, quads, deux-roues….

Les remorques sont généralement des plateaux ouverts mais on retrouve également des versions fourgon pour optimiser la sécurité des éléments transportés. Comme tout autre équipement utilisé sur les chantiers de construction, la remorque se décline en plusieurs dimensions et sa capacité de charge est variable.

Une nacelle

Cet appareil de levage est également appelé plate-forme élévatrice mobile de personnel (PEMP). La nacelle permet en effet de travailler en hauteur, en toute sécurité. La nacelle araignée repose sur 4 stabilisateurs qui s’adaptent à tous types de terrain. Son porteur à chenille se révèle compact, assurant un très faible encombrement. Il peut donc être utilisé par les couvreurs, les électriciens, les maçons, etc.

Comme non nom l’indique, la nacelle télescopique peut être déplacée à la verticale ou à l’horizontale permettant ainsi d’accéder aux zones difficiles. Ce n’est pas le cas de la nacelle à ciseaux qui ne peut être manipulée qu’à la verticale. Les hauteurs de travail vont généralement de 6 mètres à plus de 40 mètres. Il est à préciser que les nacelles sont conçues pour supporter de lourdes charges pouvant atteindre jusqu’à 200 kg. Par ailleurs, l’appareil est doté d’un système de protection contre les chutes.

Une rampe

Ce n’est pas toujours facile de faire passer les véhicules et matériels à roues, en particulier lorsque le passage implique une différence de niveaux. La rampe a donc été conçue en ce sens. On parle plus souvent de rampe de chargement.

Elle se dote d’une tête en L, avec appui, avec tuyau ou avec crochet, ce qui lui permet de se fixer à l’arrière d’une remorque ou d’un camion. La rampe peut aussi être posée sur le trottoir ou sur des marches.

Une fois installée, la rampe forme une pente sur laquelle les différents véhicules et matériels pourront passer : brouette, lève-palette, diable, tracteur, motobineuse… tout ce qui est monté sur des roues peut passer sur la rampe. On trouve des palettes de grande largeur qui facilitent le passage d’équipements compacts. Les paires de rampes sont plus adaptées lorsqu’il s’agit d’optimiser le passage d’engins motorisés.

Un grappin

Dans l’univers du bâtiment, le grappin ne désigne pas une sorte d’ancre à plusieurs crochets. Il s’agit plutôt d’une grande pince particulièrement puissante qui se fixe à l’extrémité du bras d’un engin de construction. Le grappin sert principalement à saisir les gros déchets issus d’une opération de démolition.

L’utilisation est extrêmement simple puisque l’ouverture et la fermeture du grappin peut être commandé depuis le poste de conduite de l’engin. Le ramassage des débris de bois, de béton… s’effectue beaucoup plus rapidement grâce à ce matériel de chantier. Précisons qu’il existe des grappins spécialement pensés pour la manipulation de la ferraille. Ils sont alors plus robustes et la force de serrage est plus importante comparée aux grappins classiques.

Un élévateur

L’élévateur fait également partie de la famille des appareils de levage. Le dispositif est doté d’une potence, généralement télescopique. Equipé d’un puissant câble en acier, il permet d’accrocher puis de soulever les objets lourds et encombrants.

La commande s’effectue via un boîtier à boutons. Grâce à l’élévateur, les matériaux peuvent facilement être manutentionnés en hauteur, sans heurter la structure de la construction et donc avec un très faible risque de dégâts. La hauteur de travail maximum peut atteindre plusieurs dizaines de mètres. Sur les modèles les plus performants, la charge est automatiquement stabilisée lorsqu’elle atteint la hauteur maximale.

De plus, des dispositifs de sécurité sont intégrés, pour ne citer que l’arrêt automatique de la rotation du moteur au cas où le câble se relâche. L’élévateur s’adapte à tous types de charges, l’essentiel étant de respecter la capacité maximum de cet appareil électrique.

Attention à ne pas confondre l’élévateur avec le chariot élévateur. Ce dernier est équipé de deux fourches. Il permet de décoller des éléments placés à-même le sol puis de les transporter vers une zone du chantier ou vers un véhicule de transport. L’élévateur sert principalement à la manutention d’objets à fond plat comme une plaque de marbre, des cartons de carreaux, plusieurs piles de lames de parquet, etc.

Une scie

Les scies sont des outils de découpe. Si les modèles manuels classiques suffisent généralement pour de menus travaux de bricolage, les chantiers ont des besoins plus poussés. Les scies utilisées par les professionnels offrent donc des performances plus élevées.

Comme leur nom le laisse entendre, les scies à matériaux permettent de donner la forme souhaitée aux matériaux de construction. La scie à sol permet quant à elle de découper un revêtement de sol existant. Il y a aussi les scies à bois, les scies à métaux, sans oublier les grosses découpeuses thermiques. Les différents types de scie utilisés dans le domaine du bâtiment permettent de réaliser des découpes nettes, qu’elles soient droite ou qu’elles suivent une courbe.

Un lève palette

Le lève-palette est un accessoire de levage qui se fixe sur un palan, une grue ou un autre engin de levage. La gamme est hautement diversifié puisqu’on retrouve des lève palette à équilibrage manuel, auto-équilibrés, spécialement adaptés aux charges lourdes, réglables en hauteur, à largeur ajustable, etc.

Pour plus de sécurité encore, la manutention des palettes peut être effectuée via des accessoires en forme de cage ou des lève palettes intégralement protégés par des filets métalliques. L’écartement des fourches peut être fixe ou modulable selon le modèle.

Un malaxeur

Les matériaux à texture liquide nécessitent généralement une phase de préparation qui inclut l’homogénéisation des composants. Les besoins d’un chantier étant généralement importants, malaxer les substances à la main serait à la fois une source d’épuisement et une perte de temps. C’est pour cela que le malaxeur a été inventé.

Thermique ou électrique, le malaxeur professionnel contient une grande cuve dans laquelle les différents composants sont versés. Le couvercle de la cuve comprend un énorme fouet qui va donc se charger de malaxer (mélanger) les matériaux. Le malaxeur peut servir à la préparation d’un revêtement auto-nivelant. Il est également utile pour le lissage du mortier et la restauration du béton.

batiment

Une pilonneuse

La pilonneuse peut être présentée très simplement comme un compacteur de taille réduite. Son apparence est assez proche de celle du marteau piqueur. La pilonneuse est équipée d’une semelle en acier extrêmement robuste qui se charge de compacter les tranchées ou qui permet de niveler les nids de poule.

Cet outil se manie à la main. Lorsque le moteur est en marche, l’appareil vibre. La semelle réalise alors les opérations de compactage sous l’effet des vibrations. La surface de travail dépend des dimensions de la plaque. Par ailleurs, le nombre de coups par minute et la force de pression sont diversifiés par les fabricants. La pilonneuse peut être équipée d’un compteur de vibration et d’un compteur de temps d’utilisation.

Une balayeuse

La balayeuse est un accessoire qui se monte sur une tractopelle, un bras télescopique… afin de faciliter les opérations de nettoyage. On s’en sert principalement pour frotter les chaussées, nettoyer les entrepôts, laver un terrain en fin de chantier, etc.

La balayeuse peut être munie de brosses articulées qui permettent d’atteindre les coins. Le pulvérisateur intégré se charge de pulvériser le détergent (ou tout autre produit nettoyant). Les déchets sont ensuite récupérés dans le bac de la balayeuse.

Ces quelques définitions et explications vous ont sans doute éclairé sur l’utilité et le fonctionnement des principaux outils/engins utilisés dans l’univers du BTP. Remarquez qu’il est autant possible de les louer que de les acheter auprès de professionnels si vous envisagez des travaux.