Quels sont les différents types de portails battants motorisés ?

La domotique promet plusieurs solutions pour contrôler un portail à battants à distance et sans effort.

A ce niveau-là, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur le site Global Automatisme. Vous envisagez de motoriser le vôtre et hésitez sur le système d’ouverture qui convient à vos besoins ? Voici les types de motorisation les plus courantes, leur fonctionnement et leurs avantages.

portail motorisation

Le portail à motorisation à roues

Comme son nom l’indique, ce système inclut des roues qui sont fixées sous chaque vantail. Il fonctionne grâce à un moteur alimenté par un courant électrique de 12 à 24V, qui actionne les roues et fait glisser les battants en douceur. Cette solution a l’avantage d’être simple à mettre en place. Elle convient aussi bien à un portail neuf qu’ancien, peu importe le matériau principal utilisé (bois, PVC, aluminium, etc.).

Idéalement, on le choisit pour un modèle de portail léger ou moyennement lourd. L’installation du mécanisme ne nécessite pas de travaux lourds. Il est tout indiqué si le sol n’est pas parfaitement plat. Les roues sont prévues pour fonctionner même sur les terrains légèrement en pente. Il faut toutefois vous assurer qu’aucun débris de branche ou du gravier ne gêne le mouvement des roues. Le mécanisme doit également être entretenu régulièrement pour éviter qu’il se grippe.

Le portail à motorisation à bras

Ce type de motorisation fonctionne grâce à des bras articulés. Le mécanisme peut être hydraulique ou électromécanique. Pour l’expliquer simplement, le dispositif tracte les battants à la façon d’un bras humain.

Tout comme la motorisation à roues, ce système est économique et s’adapte à tous les types de portail, à condition que chaque battant ne dépasse pas 2,3m de large. S’il est peu esthétique, une motorisation à bras est facile à installer. Elle peut être posée sur un portail existant. Son inconvénient est que le mécanisme est relativement encombrant. Si vous optez pour cette solution, prévoyez un espace suffisant de chaque côté du portail pour permettre aux bras de se déployer facilement lorsque vous ouvrez les vantaux.

Le portail à motorisation enterrée

La discrétion est le principal atout de ce type de portail motorisé. Le moteur vient se loger dans deux caisses de fondation en acier ou en inox, prévue spécialement à cet effet. Les caissons sont placés à chaque extrémité du portail, généralement sous les pieds des battants. L’ouverture et la fermeture des vantaux sont actionnées à l’aide d’une charnière qui fait également office de fixation des pieds à la caisse de fondation.

L’installation de ce système implique des travaux de maçonnerie, toutefois le résultat est quasiment invisible. Il ne modifie donc pas l’aspect d’origine du portail si vous choisissez cette solution pour motoriser une entrée existante. Il est préférable de choisir ce système de motorisation pour un portail neuf pour alléger la charge de travail et le budget pour votre projet.

Le coût du moteur et la pose représentent en effet un investissement assez important. Il présente par contre de nombreux avantages comme un entretien facile et un faible encombrement de la motorisation. Puissant, ce type de moteur est recommandé pour actionner les portails lourds, notamment ceux fabriqués en fer forgé ou en acier. Il est aussi adapté aux portails à larges vantaux.

Le portail à motorisation à vérins

Ce système de motorisation s’utilise habituellement pour un grand portail ou lourd. Il a l’avantage d’être plutôt abordable.

Néanmoins, il ne convient pas pour les portails fabriqués dans un matériau léger et assez souple comme le PVC. La traction du vérin risque en effet de déformer les battants. La puissance du mécanisme facilite l’ouverture et la fermeture de portails en acier. Ce type de portail est généralement muni d’un vérin linéaire. La rotation des vantaux fonctionne à l’aide d’une sorte de grande vis.

Le moteur actionne la vis qui tourne autour d’écrous qui font office de gonds et solidement fixés aux battants. Pour une traction plus fluide des vantaux, vous pouvez privilégier une motorisation à vérin hydraulique linéaire.

On distingue deux types de motorisation pour ce modèle de portail : hydraulique, électrique.

Le portail à motorisation intégrée

Ce système est tout indiqué si vous projetez de remplacer votre vieux portail par un modèle motorisé. La domotique est directement intégrée aux battants. La puissance du moteur est parfaitement adaptée aux dimensions et au poids du portail.

Vous trouverez aisément un modèle adapté à vos besoins et qui s’accordera au style architectural de votre maison.

En outre, l’entretien du moteur peut s’avérer délicat en fonction de la conception du portail. Ces portails motorisés sont appréciés avant tout pour leur esthétisme et leur faible encombrement. Ils conviennent pour fermer une petite propriété, par exemple. L’installation du portail est également simple et rapide. Il est bien sûr préférable de confier la tâche à un professionnel pour garantir une pose dans les normes.

Il est possible en somme de motoriser un portail ancien ou neuf. Le choix de motorisation dépend de son design et les matériaux, mais aussi de son poids et de la puissance nécessaire pour déplacer les battants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *