Quelles sont les idées reçues sur la climatisation ?

Chaque année des milliers de climatiseurs sont installés en France. L’installation de climatisation permet, d’un côté, de rafraîchir l’air et lutter contre les coups de chaud en été. Le climatiseur réversible, de l’autre côté, maintient au chaud pendant l’hiver. Malgré cela, les climatiseurs continuent à avoir une mauvaise presse vis-à-vis de la société. Ne vous laissez donc pas berner par ces 8 idées reçues sur la climatisation.

climatisation

La climatisation nous rend malade

On croit à tort que la climatisation provoque des rhumes et favorise la présence de microbes. En effet, avec une bonne ventilation, la climatisation protège contre toutes les particules allergisantes à travers les filtres à air et les particules. Elle réduit alors le risque de coups de chaud ainsi que d’autres causes de mortalité liée au réchauffement climatique. La clé réside dans le contrôle du système de climatisation. Il faut régler correctement l’appareil si vous ne souhaitez pas attraper le rhume ou risquer un choc thermique. Pour cela, la différence de température à l’extérieure et à l’intérieure ne doit pas dépasser les 5 degrés. Aussi, même si la chaleur est étouffante, il ne faut pas descendre sous les 23 degrés. En respectant ces précautions, vous ne verrez que des effets bénéfiques pour la santé, avec un climatiseur.

La climatisation consomme énormément d’énergie

Une climatisation énergivore date de très longtemps. Il s’agit des climatiseurs classiques et/ou des anciens modèles. Avec l’évolution de la technologie, la climatisation permettant de réaliser des économies d’énergie a vu le jour. Les climatiseurs réversibles constituent le fruit de cette évolution. Cette clim chauffe ou refroidit le logement à partir de l’air extérieur. En effet, à l’aide de la pompe à chaleur, elle puise le froid ou la chaleur à l’extérieur pour réduire de 30 à 60 % la consommation d’énergie selon le modèle. Les étiquettes déposées sur les appareils permettent d’en savoir un peu plus sur le sujet. Le classement va de A à G. Le A est accordé aux appareils à la fois économe et puissant. A l’inverse le G correspond aux appareils énergivores.

La climatisation est bruyante

Cette critique est également obsolète. Les fabricants ont pris en compte le confort des utilisateurs pour proposer des climatiseurs ne produisant que peu de bruit. Les modèles récents sont en effet équipés d’une fonctionnalité qui permet de réduire le niveau sonore de la climatisation. Pour aller encore plus loin, certains modèles possèdent même un mode silencieux pour une commodité optimale. Avec cette évolution, le fait d’installer une climatisation dans une chambre confère, en plus du rafraîchissement ou du réchauffement de l’air, un privilège de ne pas être importuné par le bruit. Vous pouvez alors dormir sur vos deux oreilles même si le climatiseur fonctionne.

Les climatiseurs sont chers

La concurrence dans le domaine du climatiseur devient de plus en plus nombreuse. Face à cela, les fabricants sont obligés de proposer des tarifs compétitifs pour attirer la clientèle. Quoiqu’il en soit, le prix reste variable en fonction du modèle et de la performance de l’appareil. A titre indicatif, les pompes à chaleur, très appréciées pour leur caractère réversible sont entre 6 000 à 13 000 euros. Si votre budget ne permet cependant pas de les acheter, certains climatiseurs sont accessibles à petit prix. C’est par exemple le cas des climatiseurs électriques qui ne coûtent qu’une centaine d’euros. L’avis d’un professionnel vous servira d’aide précieux pour trouver l’appareil adapté à votre budget ainsi que votre usage

La climatisation est un investissement saisonnier

On croit à tort que l’appareil ne sert que l’été. La climatisation ne se limite cependant pas à l’air froid. En fonction du modèle choisi, la plupart des climatiseurs permettent de propulser de la chaleur pour lutter contre le froid hivernal. Indépendamment de la saison, cet appareil vous permet de climatiser durant toute l’année. Matériel deux en un, il assure seul la fonction d’un ventilateur et de chauffage. Si l’achat d’une pompe à chaleur constitue au départ un réel investissement. Le retour sur investissement se fera sentir sur les factures à venir. Il s’agit alors d’une dépense qui permet de faire des économies sur le long terme.

Les climatiseurs ne sont pas éco-responsables

Cette affirmation date des années 90. A compter de cette année, les hydrofluocarbures ont remplacés les gaz réfrigérants qui détruisent la couche d’ozone. Ces premières, en plus de préserver la couche d’ozone, ne participent presque pas à l’augmentation de l’effet de serre. Ce changement participe activement dans la lutte contre la pollution. Pour rendre les climatiseurs encore plus éco-responsables, certains fabricants ont appliqué le biomimétisme dans les appareils. Également appelés bio-inspiration, ce système permet de réduire l’impact de la climatisation sur l’environnement. Aujourd’hui, les fluides verts utilisés dans les climatiseurs n’ont plus du tout d’impact sur la couche d’ozone. Avec l’évolution de la science et de la technologie, les climatiseurs sont devenus écologiques et plus soucieux de l’avenir de la planète.

cache clim

La climatisation nécessite beaucoup d’entretien

Si le chiffre 2 est beaucoup pour vous, alors oui la climatisation demande beaucoup d’entretien. Le premier consiste à nettoyer l’extérieur et les filtres de la climatisation. Ces derniers retiennent aussi bien les poussières que les pollens pour vous fournir un air purifié. Pour assurer le bon fonctionnement de l’appareil, il est essentiel de nettoyer ces filtres de manière régulière. Si on constate qu’ils sont en mauvais état, il est également nécessaire de les remplacer. Pour souci de fonctionnement de l’appareil toujours, la vérification des circuits frigorifiques constitue le second entretien à faire. Cette vérification permet de détecter les fuites ou les baisses de pressions ayant des impacts sur le système de climatisation. En moyenne, elle se fait tous les ans. Faire un contrat d’entretien avec l’installateur constitue le moyen le plus simple pour vous éviter d’effectuer vous-même toutes ces charges.

La climatisation n’est pas esthétique

En termes d’esthétique, tout est question de goût. Certains aiment les consoles compactes placées en partie basse. D’autres préfèrent le type mural qui est plus discret et se place la plupart du temps en dessus de la porte. Il est également possible d’habiller les climatisations avec des caches climatiseur. Un cache clim extérieur, tels que ceux vendus sur le site https://www.cache-clim.com/ permet par exemple de rendre totalement invisibles les climatisations placées dans le jardin ou les façades de la maison. La possibilité de les réaliser sur mesure confère de l’originalité et de l’esthétique à l’environnement qui abrite l’appareil. Les différents modèles permettent également à ces caches climatiseur de s’adapter et de se fondre dans le décor. Que ce soit en acier, en alu, en bois ou en faux végétaux, ce ne sont pas les choix qui manquent.

Malgré les fausses idées reçues, la climatisation est un appareil devenu essentiel dans l’habitation. En effet, son système de filtre permet de lutter contre les différentes particules allergisantes. L’évolution de la science et de la technologie a apporté des nouveaux modèles moins énergivores pour des factures réduites et une vraie économie sur le long terme. Elle a également permis de rendre les climatiseurs moins bruyants mais éco-responsable. Accessible à tout budget, cet appareil est une source d’air froid en été et de chauffage en hiver.