6 secrets pour réduire sa facture de chauffage

Votre facture de chauffage vous semble trop élevée, compte tenu de votre consommation annuelle ?

Sachez que vous avez toujours la possibilité d’intervenir sur ce poste de dépense en particulier en adoptant les bons réflexes, ou en effectuant quelques opérations de rénovation. Au travers de cette publication, nous revenons un moment sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour optimiser radicalement vos dépenses énergétiques.

Refaire l’isolation si votre logement n’est pas bien isolé

Avec la progression du réchauffement climatique sont apparus de nouvelles consignes et réglementations pour économiser l’énergie et optimiser sa consommation. De nouvelles pratiques professionnelles ont émergé de telle sorte que l’on parle volontiers aujourd’hui d’isolation acoustique et thermique du bâti.

chauffagiste paris

L’isolation consiste concrètement à renforcer les défenses thermiques de votre logement, en usant de tous les moyens possibles pour éviter la déperdition d’énergie vers l’extérieur de la maison. Ceci peut passer par la pose de polystyrène expansé tant au niveau des sols que des murs ou des combles. Également, on aura tendance à vérifier la qualité de l’isolation au niveau du vitrage. Certains logements sont encore équipés d’un vitrage simple doté de faibles performances. Tandis qu’une isolation thermique double ou triple vitrage permet de réduire considérablement les déperditions de chaleur.

L’isolation thermique de la toiture est également un sujet à prioriser. En effet, il s’agit de la partie du bâtiment la plus sensible à des questions de perte thermique, étant naturellement en contact permanent avec l’extérieur. Une toiture mal isolée peut ainsi totaliser une perte thermique de 30%. L’isolation thermique de la toiture par l’intérieur ou l’extérieur doit permettre de limiter les variations de températures dans le bâtiment. Notons à ce stade que si les travaux d’isolation peuvent couter cher selon la superficie à travailler, de nombreuses aides existent, notamment des aides de l’État.

Ayez les bons réflexes

Avant de vous lancer dans des travaux couteux pour isoler votre logement, la première chose à faire est de faire le point sur votre consommation d’énergie habituelle. Vous remarquerez sans doute qu’il existe des points à améliorer, comme l’utilisation trop intensive du chauffage selon les périodes de l’année. Souvent, le problème se situe dans le réglage ou le paramétrage de votre chaudière, en heures creuses ou en heures pleines.

Si vous disposez d’une bonne isolation du bâti à l’origine, il peut être intéressant par exemple de diminuer le chauffage selon une certaine plage horaire. Ainsi, grâce à une bonne isolation et inertie thermique, le chauffage n’aura presque pas besoin de se déclencher durant la nuit. De la même façon, il peut paraître inutile de chauffer votre maison ou votre appartement lorsque vous vous absentez, notamment durant la journée – école, travail, etc… Une programmation efficace de la température à partir de votre ballon peut vous permettre d’optimiser votre facture d’énergie. Besoin de davantage de conseil ? Adressez-vous directement à un chauffagiste professionnel en cliquant ici.

Equipez-vous d’un matériel à haute performance énergétique

Pour vous assurer un rendement énergétique optimal chez vous, vous pouvez aussi choisir de renouveler votre équipement de chauffage, en optant pour des appareils de dernière génération. Du côté des chaudières à hautes performances énergétiques, on mettra de côté tous les équipements disposant d’une efficacité énergétique saisonnière supérieure ou égale à 90%. Ce sont encore les modèles les plus économiques puisqu’ils permettent de réaliser une économie de 20% en moyenne sur votre facture. Aujourd’hui, la majeure partie des logements neufs sont équipés d’une chaudière gaz condensation, un modèle qui récupère les condensats issus du gaz et du fioul. Il s’agit d’une énergie gratuite qui est réinjectée dans le circuit, ce qui n’était pas le cas avec les modèles de chaudière plus anciens.

Maintenant, les modèles de chaudière gaz à condensation sont relativement onéreux au départ, même si vous disposez d’aides financières. Dès lors, il vous est possible d’opter pour un modèle de chaudière gaz basse température, qui sont tout de même plus efficaces que les appareils de plus de 10 ans. Grâce à un tel équipement, vous avez encore la possibilité de réaliser des économies de l’ordre de 10 à 15%. L’installation d’une chaudière basse consommation peut également s’expliquer par la présence d’un conduit d’évacuation des fumées – conduit collectif, individuel ou VMC gaz.

Entretenez régulièrement votre chaudière

Cela vous paraît peut-être évident, mais l’entretien de votre chaudière est une réelle nécessité. D’abord, parce qu’une installation de chauffage mal réglée ou mal entretenue peut vous faire courir un risque en termes de santé – il s’agit d’un équipement susceptible d’émettre du monoxyde de carbone, un gaz invisible mais hautement toxique. La réglementation est donc formelle sur ce point: vous devez faire entretenir votre chaudière au moins une fois par an, à l’occasion d’une visite d’un professionnel à qui vous confierez l’entretien annuel de votre équipement par contrat. Votre interlocuteur privilégié sera alors amené à contrôler plusieurs points incontournables pour optimiser les performances de votre chaudière et lui permettre de durer plus longtemps.

Savez-vous qu’une chaudière bien entretenue peut durer jusqu’à 20 ans ? Etant donné l’investissement que représente un tel équipement au départ, il peut paraître prudent de mettre tout en œuvre pour améliorer son espérance de vie ! Ainsi, on considère qu’un appareil fonctionnant de manière optimale peut durer jusqu’à un tiers plus longtemps.

Surveillez votre consommation

Surveiller votre consommation d’énergie est important. La raison en est simple : le chauffage est l’un des premiers postes de dépenses du foyer, surtout en hiver. Or, il existe plusieurs pistes qui vous permettent d’aller vers une réduction des coûts de l’énergie. Par exemple, vous pourriez installer chez vous une solution domotique pour contrôler votre consommation de chauffage ? Une chaudière connectée à un serveur peut vous être d’une grande aide, surtout en l’absence de thermostat. Vous n’avez plus besoin de contrôler manuellement la température, qui fait l’objet d’une gestion automatique !
Pensez également à vous connecter à votre fournisseur d’énergie, par le biais d’une application ou de votre compte client par exemple. A partir de là, vous pourrez suivre votre consommation « en temps réel » et comparer votre consommation au fil des ans. Ce qui vous permettra de détecter à l’avance des anomalies de consommation.

chauffage paris

Baissez la température d’un degré

Cela paraît peut-être étrange, mais c’est pourtant vrai : en baissant la température de votre intérieur de 1 degré seulement, vous réalisez d’importantes économies de chauffage, de l’ordre de 7%. Un simple geste quotidien peut donc vous aider sur le long terme à optimiser votre consommation d’énergie !

Notez que la température idéale pour une pièce à vivre est, en moyenne, de 19°C et 17°C pour les chambres. Il est même souhaitable d’abaisser la température du salon à 18°C sans pour autant renier sur le confort de vie. Bien entendu, le reste est une question d’inertie thermique et de qualité des matériaux ayant servi à la construction de la maison ou de l’appartement !

Résumons ici les bonnes attitudes à adopter pour optimiser votre consommation d’énergie : pensez à utiliser un thermostat programmable pour réguler les heures de consommation. Pensez également à nettoyer vos radiateurs et fermer les stores le soir pour éviter toute déperdition. L’isolation du logement peut également jouer un rôle essentiel dans votre confort au quotidien. N’oubliez pas de faire entretenir votre chaudière par un professionnel au moins une fois par an, et dirigez-vous vers des équipements de chauffage performants en dernier lieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *